Il y a quelques temps lors d’un atelier je repérais un garçon d’une dizaine d’années qui, s’il participait activement aux activités numériques, était régulièrement à l’écart lors des activités de groupe. Un matin, je le trouvais plongé dans une bande-dessinée tandis que les autres pratiquaient un jeu en extérieur à base de musique ou plutôt de tubes de l’été des années passées. À mon interrogation, il répondit simplement qu’il n’aimait pas cette sorte de musique et me demanda s’il pouvait m’aider. Je me retrouvais alors avec un super assistant qui me faisait beaucoup penser à un autre gamin, en l’occurence votre serviteur, qui, un peu plus de 30 ans auparavant, aurait eu le même comportement.

J’imaginais le « traumatisme » si j’avais du moi aussi à son âge me lancer dans cette activité. Ce qui n’a pas changé avec les années, encore aujourd’hui vous ne me ferez pas faire une farandole ou me dandiner sur le dernier tube de l’été qui, soyons honnêtes, quitte à paraître snob, n’ont d’autre vocation que de faire amasser des fortunes plutôt que d’élargir l’horizon culturel des publics. On peut rêver mieux pour les enfants et cela me chagrine de penser que l’on ne leur réserve parfois que des contenus n’ayant de culturel que le nom et étant plus à placer dans la catégorie fastfood. On me dit parfois que tous les contenus ne sont pas accessibles à tout le monde. C’est là à mon sens le véritable snobisme que de prendre certains publics, malheureusement généralement défavorisés, pour trop stupides pour découvrir et apprécier ou non – « les goûts et les couleurs » – de contenus que l’on réserve à une soi-disant élite. Et ce n’est pas mon expérience avec des publics extrêmement variés qui me fera changer d’avis. Mais là n’est pas le débat.

Bref, j’imaginais ce garçon à qui 30 auparavant on aurait proposé de sauter, gesticuler sur un pur produit commercial et qui aurait sûrement trouvé moults excuses pour y échapper. À défaut d’activité de groupe, il se serait plongé dans une bande-dessinée, dans un livre et, plus grave encore, il aurait rêvé de passer du temps devant son ordinateur.

Que n’ai-je pas écrit là en cette période où les injonctions à lâcher les écrans, à se déconnecter fleurissent sur les réseaux sociaux ???!!! Et j’ai bien parlé d’injonction et non d’invitation car le commentaire est souvent méprisant. Il y a l’ami.e du beau, du bien et l’autre, celui ou celle qui reste fourré.e le nez sur son écran.

Mais c’est oublier la différence entre acteur et consommateur ! Elle est en effet majeure entre par exemple scroller le journal sur Facebook pour faire défiler des vidéos de chatons ou des quizz « connais-toi toi-même » et y publier des articles faits maison ou sa veille quotidienne et, sinon une marche, carrément l’escalier, entre faire une énième partie d’un « casual game » et explorer l’intégrailité d’un jeu vidéo en vue d’un speedrun, enfin une montagne entre tester la nouvelle application du moment et développer son propre logiciel.

On parle bien de vacances, d’un moment où l’on fait ce que l’on aime et, personnellement, j’ai prévu de passer beaucoup de temps devant mon écran.

Au menu ?

Rédiger de la documentation pour divers projets comme créer un chatbot ou pratiquer l’art numérique avec Scratch, développer / remixer un très ancien jeu de la console Atari 2600 « Berzerk », avancer sérieusement sur un projet d’album musical, me former à divers outils de développement, continuer à approfondir mes connaissances en Scratch, Python et Red… Bref, pas le temps de s’ennuyer mais surtout avec l’objectif de s’éclater sans pression. Ce qui ne m’empêchera pas, rassurez-vous, de lire, randonner, photographier, enregistrer, cuisiner…

Faites fi des injonctions. Comme on dit outre-Atlantique, do what the f#$* you want ! Et bonnes vacances !

Crédit photographique : Lenoardo Rizzi – Datacenter Work (CC BY-SA 2.0)

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s