Le Raspberry Pi constitue la solution idéale pour s’équiper et faire par exemple nouvel usage d’anciens écrans. Mais quelques astuces sont bonnes à connaître si l’on ne veut pas déchanter par méconnaissance de certaines caractéristiques de l’appareil. Je me suis quelques fois casser les dents avant de comprendre d’où venait le souci.

Connectique

« Un ordinateur à 40€ ! » Comme je l’indiquais dans le précédent post, il ne faudrait pas réduire le Raspberry Pi à un simple boîtier et oublier les périphériques indispensables à son bon fonctionnement : écran, clavier, souris, enceintes… Le Raspberry Pi ne possède qu’un port HDMI et, si vous souhaitez le connecter à un écran possédant un port VGA classique (celui qui ressemble à une prise joystick, clin d’oeil aux vieux de la vieille de l’informatique…) ou DVI, il faudra penser à un adaptateur qui vous coûtera quelques euros supplémentaires. Le tout alourdit donc quelque peu la facture et il vaut mieux le garder bien en tête avant de se lancer dans le projet.

Alimentation

Si n’importe quel chargeur de type « smartphone » peut paraître suffisant pour alimenter un Raspberry Pi, il n’en est en fait rien. L’ajout de périphériques tels que clavier et souris demande une alimentation plus importante, permettant au Rapsberry Pi de fonctionner correctement. Veillez donc à prendre une alimentation qui délivre au moins du 5V 2,5A, sous peine de voir le Raspberry Pi s’éteindre brutalement faute de puissance pour tout alimenter. Ces caractéristiques sont valables pour les batteries externes et les panneaux solaires.

Son

Le Raspberry Pi ne possède pas de sortie sonore native. Soit le son sort par le port HDMI mais il faut alors posséder un écran adéquat, soit on utilise la sortie casque en lui ajoutant une enceinte qu’il vaut mieux éviter de brancher directement à un port USB du Rapsberry Pi pour l’alimenter. On préférera un chargeur externe car l’ordinateur produit beaucoup de parasites et le son risque d’être absolument atroce. Si vous aimez les crachouillis, libre à vous. Sinon prévoyez une alimentation externe pour l’enceinte.

Si vous utilisez la sortie casque (jack), il faut auparavant configurer le Raspberry Pi pour qu’il utilise cette sortie sonore.

Pour cela, on tape dans le terminal la commande suivante :

sudo raspi-config

Puis on choisit « Advanced options » -> « Audio » et enfin la sortie correspondante.

Carte SD et système

La carte SD sur laquelle est stockée le système d’exploitation est aussi un élément à soigner. Ne prenez pas n’importe quelle carte. Une carte classe 10 est recommandée car elle possède la vitesse de lecture et d’écriture suffisante pour pouvoir gérer le système. Certains distributeurs vendent des cartes déjà pré-configurées : une bonne solution si vous ne souhaitez pas mettre les mains dans le cambouis.

Pour une première expérience, je vous conseille de démarrer avec Rapsbian qui est la distribution la plus connue et la plus accessible pour Raspberry Pi qui contient déjà pratiquement tout ce qu’il faut pour être heureux. On trouve pour quelques euros des cartes préconfigurées si vous voulez éviter de faire l’installation vous-même.

Stockage

Le stockage du Raspberry Pi se fait directement sur la carte SD, ce qui s’avère un peu léger. Prévoyez de lui adjoindre un disque dur externe ou une clé USB de taille suffisante. Outre le fait d’améliorer largement les capacités de stockage du Raspberry Pi, cela permet de protéger les données en cas de corruption de la carte suite à un problème technique.

Supports

Il existe de nombreux supports différents pour protéger le Raspberry Pi et je vous conseille vivement d’utiliser un boîtier ne serait-ce que pour le surrélever un peu afin d’éviter qu’il ne chauffe trop. On peut en acheter mais aussi les imprimer en 3D ou les fabriquer soi-même à l’aide de Lego par exemple. Si vous partez de zéro au niveau matériel informatique, le Pi-Top peut constituer une bonne solution pour déployer des ordinateurs portables à base de Raspberry Pi.

On peut aussi être très imaginatif comme le prouve ce Raspberry Pi à la mode steampunk.

F3XCNN2J1CF02DW.LARGE.jpg

Crédits photo : Lucas Sbardella – Raspberry Pi Lego case (Flickr)

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s