Notre fablab / hackerspace avance bien et il est encore possible de s’équiper à moindre frais. Pour les ressources matérielles, misez une fois de plus sur le recyclage : papier, carton, boîtes et bouteilles en plastiques, rouleaux de papier toilette, pots en verre… De quoi construire meubles et espaces de rangement. Si vous manquez d’idées pour organiser tout cela, le site Archzine regorge d’astuces et de tutoriels dédiés. Sans oublier Instructables, mon préféré, pour les anglophiles. Par ailleurs, les vieilles tours vides d’ordinateur peuvent devenir de belles étagères plutôt que de les jeter. Optez pour une déco et un mobilier dans le ton. 😉 Pourquoi pas en utilisant les objets les plus anciens et inutilisables qui, bien nettoyés, peuvent largement agrémenter l’espace ?

Pour les composants divers, la pratique du circuit bending (ou comment trafiquer des jouets et objets électroniques pour en tirer des sonorités et fonctionnalités très exotiques) m’a appris à ne pratiquement rien jeter. Même si le jouet est HS, de nombreux composants sont encore en très bon état et facilement réutilisables. Il faut juste s’armer de patience et de doigté pour les démonter sans tout casser. Je possède notamment une collection importante de leds et de minis hauts-parleurs qui fonctionnent très bien avec le Micro:bit. Les décorations externes des jouets (têtes et corps de personnages, boutons…) m’ont souvent été utiles sur des ateliers comme décoration pour des dispositifs ou carrément en tant qu’élément de bijou lorsque nous en fabriquons à partir de composants électroniques. Même les composants dont vous doutez de la « vivacité » peuvent encore avoir une seconde vie à cette étape.

19885546725_61d0a66923_k

Mettez aussi les vis de coté dans un pot. C’est toujours très utile lorsque cette @@&%$£ de vis est tombée et a roulé sous la table et que 2h de station « 4 pattes – je caresse le sol » ne vous ont toujours pas permis de la récupérer.

Dans les vieux ordinateurs, c’est le paradis. Outre le fait de pouvoir fabriquer d’autres ordinateurs en mélangeant les différentes parties récupérées et pourquoi pas les intégrer dans des dispositifs un peu plus originaux que les vieilles tours, n’est-ce pas Jerry ? Bref, outre le fait de pouvoir « s’autogénérer », les ordinateurs nous offrent des disques durs pouvant être transformés en disques externes grâce à des adaptateurs, des lecteurs de disquettes, de CD-Roms, des ventilateurs, des cartes pouvant servir à de nombreuses utilisations. Si la pratique de la musique à l’aide de lecteurs de disquettes est aujourd’hui bien connue, on oublie souvent que l’on peut aussi en faire une machine à dessiner.

Quant au disque dur, s’il a fini sa carrière, il peut encore nous donner l’heure, servir d’enceinte ou officier en tant que meuleuse.

Vous manquez de moteurs et de lampes ? C’est le moment de disséquer vos vieilles imprimantes et scanners. Ils en regorgent et, avant de jeter le boîtier du scanner avec sa vitre, pourquoi ne pas en faire une table lumineuse comme ce hack d’une table Ikea ?

Les souris peuvent servir de mini-contrôleurs et être transformées. Pratique si vous devez adapter une station de travail par exemple pour une personne handicapée ou si vous souhaitez tout simplement vous fabriquer une souris à votre image.

Les claviers, enfin, sont les plus fascinants à recycler / hacker. En les démontant délicatement, on recueille de nombreux éléments fort utiles. Les touches feront de bonnes bases pour le Scrabble, se transformeront en badges, en bracelets… Le support une fois vidé peut être rempli d’une couche de sopalin, puis de terreau agrémenté de gazon, enfin d’une autre couche de sopalin pour éviter que la terre ne s’échappe. On referme soigneusement le tout et on attend que l’herbe se mette à pousser dans les trous laissés béants par les touches. Un léger arrosage de temps à autre et votre clavier devrait verdir en un rien de temps. Le support plastique qui forme le circuit du clavier quant à lui se colle aux fenêtres, ainsi que sur des lampes, en décoration. Le tapis ou les petites touches en caoutchouc font d’excellents boutons ou se mettent sous le poignet à coté du tapis souris pour votre confort. Enfin, la carte ! Mais c’est une autre histoire car elle mérite un article à elle seule…. Nous en reparlerons sous peu.

J’espère avoir pu vous inspirer et que de nouvelles idées vont germer en contemplant ce qui encore hier ne constituait peut-être à vos yeux qu’une pile de vieux matériel. Si vous avez écumé vos ressources internes en matière de matériel informatique et électronique, n’oubliez pas d’aller visiter les magasins de la communauté Emmaüs. Primo, cela sert la bonne cause. Secundo, le matériel n’est vraiment pas cher et la plupart des magasins sont de vraies cavernes d’Ali Baba.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s