C’est la conclusion d’une belle aventure, l’accompagnement d’un groupe de personnes en réinsertion professionnelle dans le Douaisis à la découverte de l’art numérique. Au menu depuis plusieurs mois : algorithmie au travers de langages comme Scratch ou Javascript, initiation au développement web avec HTML et CSS, initiation à la modélisation et à l’impression 3D, visites inspirantes (Musée de la Chartreuse de Douai, Musée de la Piscine et la Condition Publique à Roubaix), initiation à des techniques artistiques faisant appel au numérique (glitch art, pixel art, art ascii…)…

Une ambition : faire découvrir un univers méconnu et se former sur plusieurs mois à raison de deux journées par semaine. Savoir-faire au niveau des nouvelles technologies abordées mais aussi savoir-être au travers du travail en équipe, de la mobilité, de la communication via des outils comme Discord, du dur apprentissage de la patience vis-à-vis du code et surtout reprendre confiance en soi, développer sa curiosité et sa créativité.

Organisée par le SIRA (Syndicat Intercommunal de la Région d’Arleux) et soutenue par le Département du Nord, la formation s’est étalée de novembre 2021 à mai 2022, non sans péripéties dues à la pandémie, avec un point d’orgue ce mercredi 25 mai où les participants exposaient leurs oeuvres à la salle des fêtes du village de Roucourt.

Glitch art, démonstrations d’art génératif et d’impression 3D, présentation de deux jeux vidéos, ainsi que de sites web présentant notre démarche et ses différentes étapes : toutes nos expériences se sont étalées afin de montrer l’évolution de chacun au travers de la formation.

Ce fut un grand moment et, je l’avoue, pour ma part, une grande fierté que de les voir présenter leur travail auprès de leurs familles, des professionnels qui les accompagnent au quotidien dans d’autres secteurs mais aussi de curieux, habitants du village ayant osé pousser la porte.

Le contenu de la formation pouvait étonner de prime abord mais l’intérêt a vite été croissant et, bien que nous ayons connu quelques défections dans le groupe, celles-ci n’ont été dues qu’à des opportunités professionnelles ou vis-à-vis de formations professionnalisantes. Un noyau dur s’est dans tous les cas formé et je les remercie de m’avoir permis de partager avec eux de très bons moments. Peu à peu, de nombreux échanges se sont faits entre eux et l’acharnement malgré les difficultés techniques rencontrées était particulièrement intense. La traque du bug a ainsi souvent raccourci singulièrement la pause déjeuner.

L’aventure ne s’arrête pas là et tous les acteurs de cette expérience sont bien décidés à suivre nos participants qui envisagent désormais de se tourner vers une formation professionalisante mais cette fois avec un objectif plus précis, nos ateliers leur ayant permis d’affiner leur vision du numérique.

Je tiens à remercier bien évidemment tous les participant.e.s. Ils m’ont autant apporté que ce que j’ai pu leur apporter. Merci également (1000% merci !) au dispositif Culture Insertion du territoire du Douaisis, en particulier à Marin Dutilleul, coordinatrice de notre projet. Merci à Murielle Deregnaucourt, chargée de mission insertion professionnelle des jeunes au PIPLE du Douaisis. Merci au Département du Nord pour son soutien sur ce projet. Enfin, je tiens à remercier également le tiers-lieu la Musette et la municipalité de Roucourt pour nous avoir mis à disposition des locaux permettant la réalisation de nos ateliers.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s