La nouvelle est hélas tombée il y a peu de temps. GitHub arrête le projet Atom et l’environnement de développement est désormais voué à disparaître peu à peu de notre paysage. C’est une mauvaise nouvelle pour toutes celles et ceux qui l’avaient adopét au quotidien. Il faut dire que le logiciel était franchement performant et agréable à utiliser et son développement avait permis la création d’Electron, un environnement permettant de créer des logiciels et applications à partir des langages et technologies du web.

L’URL du site d’Atom renvoie désormais à un post de GitHub expliquant la situation.

Certes, Atom n’avait pas reçu de développement majeur depuis quelques temps déjà mais c’est vraiment dommage car il constituait un bel outil particulièrement puissant et configurable à souhait pour les débutants en programmation. Je l’ai d’ailleurs vu installé sur les ordinateurs de diverses universités pour les initiations au code.

Seul espoir pour les accros à Atom : ce dernier étant open source, il y a fort à parier qu’une communauté va voir le jour pour poursuivre le projet, mais pour l’instant il est encore trop tôt pour en parler.

En attendant, quels sont les logiciels vers lesquels on peut se tourner ?

Je n’évoquerai pas VsCode malgré sa renommée : trop Microsoftien à mon goût. Dans un tout autre domaine, je ne suggérerai pas non plus Emacs (avec lequel j’écris pourtant ce post) ou Vi / Vim, trop complexes pour des débutants (même si le jeu en vaut largement la chandelle). Qu’on ne compte pas non plus sur moi pour ranimer une guerre de clochers entre Emacs et Vi / Vim… Chacun ses goûts… Quant à une utilisation d’un éditeur de texte dans le terminal, avec des débutants, je préférerais les initier à Nano qui, en général, existe par défaut sur pratiquement toutes les distributions Linux.

Notepad++

Avec un développement stable et une bonne communauté, Notepad++ reste un choix intéressant. Il supporte de nombreux langages et possède tous les outils permettant d’en avoir une utilisation de base comme professionnelle. Seul défaut : il n’est disponible que sur Windows. Par ailleurs, il lui manque quelques raccourcis clavier permettant de naviguer rapidement dans le texte.

Disponible à cette adresse : https://notepad-plus-plus.org/

Geany

Traduit en plus de 40 langues et supportant une cinquantaine de langages informatiques, Geany est un poids lourd pourtant très léger dans le domaine. Je l’ai utilisé quelque temps et je pense qu’à terme il va remplacer Atom pour certaines opérations où j’ai besoin d’une interface graphique, contrairement à Emacs que j’utilise dans le terminal. Geany est disponible sur les différents systèmes d’exploitation : Windows, Mac OS X, Gnu/Linux. Sa prise en mains est particulièrement rapide. C’est d’ailleurs celui que je conseille à mes étudiant.e.s.

Disponible à cette adresse : https://www.geany.org/

Kate

Kate est issu du projet KDE et constitue l’environnement de développement qui, à mon sens, se rapproche le plus de ce que proposait Atom. Hautement configurable, adapté à de nombreux langages de programmation différents, Kate peut servir à de nombreux usages différents et c’est le second choix que je ferais en matière d’éditeur accessible aux débutants et pourtant très puissant qui plus est disponible sur les trois systèmes d’exploitation.

À noter que Kate propose par défaut une coloration syntaxique peu lisible pour le code HTML, les balises ayant en effet la même couleur que le contenu. On préférera le thème « Vim dark » que l’on trouve dans le menu « Settings / Editor Color Scheme ». Mais là encore chacun ses goûts…

Disponible à cette adresse : https://kate-editor.org/fr/

JEdit

JEdit fait un peu figure de dinosaure avec un look ancien et pourtant ce serait dommage de ne pas s’y attarder. Il supporte plus de 200 langages différents, permet une grande configuration, possède de nombreuses fonctions et permet notamment l’écriture de macros. Écrit en Java, il est disponible sur les 3 systèmes d’exploitation (en ayant bien évidemment installé Java préalablement). Je l’ai beaucoup utilisé avec du XML notamment il y a fort longtemps (mais mes premiers amours m’ont toujours renvoyé vers Emacs…). J’avoue que je lui trouve un petit coté « usine à gaz » qui me chiffonne.

Disponible à cette adresse : http://www.jedit.org/

Spck

C’est une réalité : si de plus en plus d’étudiant.e.s sont équipé.e.s d’ordinateurs, une partie d’entre eux a opté pour la tablette, voire les Chromebook, et même dans certains cas, quelques-un.e.s ne disposent que de leur téléphone portable. Je m’efforce de trouver des solutions afin qu’ils aient le même confort de travail. Nous y reviendrons concernant des outils autres que destinés au code.

Spck est un éditeur que j’ai découvert il y a déjà quelques temps et que j’utilise sur ma tablette, principalement pour le développement web pour lequel il est parfaitement adapté. Une fonction permet d’ailleurs de visualiser rapidement le rendu du code. Par ailleurs, il est assez facile d’intégrer des fichiers supplémentaires par exemple des images dans le dossier principal. Il existe également sur Android l’éditeur Squircle CE qui prend en charge des langages autres mais il est plus complexe à utiliser, notamment pour visualiser le rendu.

À noter que pour IOs, il existe l’éditeur Koder qui fait également très bien le boulot.

Spck est disponible à cette adresse : https://play.google.com/store/apps/details?id=io.spck&hl=fr&gl=US

Des suggestions ? Une pépite que je n’aurais pas citée ? Laissez un commentaire ! Merci !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s